Wednesday, August 19, 2015

Five-Hour Porpora Opera Staged At Innsbruck Festival Of Early Music

Lengthy Drama: Rosmonda (Klara Ek), Arminio (David 
Hansen), and Segeste (Carlo Vincenzo Allemano)
in Porpora's Il Germanico.
"Le chef italien Alessandro De Marchi exhume un ouvrage ambitieux au Festival de musique ancienne d’Innsbruck. Il Germanico fut créé en 1732 à Rome, et c’est la première fois qu’il est rejoué. Cinq heures de musique, et deux entractes. Vous pensez à Wagner, bien sûr, mais non! L’opéra Il Germanico de Nicola Porpora n’avait jamais été joué depuis sa création, à Rome, en 1732. Sa renaissance fait l’événement au Festival de musique ancienne d’Innsbruck, où le public a réservé une standing ovation au chef Alessandro De Marchi et aux six chanteurs réunis pour cet opera seria sur fond de lutte politique....La mezzo irlandaise Patricia Bardon chante le rôle-titre. Sa voix homogène et très expressive sert magnifiquement le général romain. Le contre-ténor australien David Hansen campe Arminio. Il se montre très engagé scéniquement, prêt à prendre des risques, mais la voix n’est pas idéale. L’émission est serrée, d’où des acidités dans l’aigu. Sa diction en italien mériterait d’être travaillée. Il gagne pourtant en aisance au fil du spectacle. Son grand air de lamentation, au cœur de l’opéra («Parto, ti lascio»), est digne des plus beaux moments chez
Powder His Wig: David Hansen (second from left) as Arminio 
at the Innsbrucker Festwochen der Alten Musik.
Haendel. Le ténor italien Carlo Vincenzo Allemano (qui n’a peut-être pas le plus beau timbre) incarne un Segeste très alerte. La soprano suédoise Klara Ek présente un timbre gracieux et souple en Rosmonda. La jeune mezzo Emilie Renard (Ersinda) est aussi bonne comédienne qu’excellente cantatrice. Le contre-ténor Hagen Matzeit (Cecina) se montre un peu imprécis dans certains ornements, maniéré par moments, mais il chante avec une belle musicalité. Le duo qu’il forme avec Emilie Renard est attendrissant. Entre grâce mélodique et élan solaire, cet opéra méritait une renaissance. Il donne une image plus complète de Porpora que l’on résume trop facilement à un compositeur purement intéressé par la pyrotechnie vocale. Alessandro De Marchi creuse les nuances et façonne des couleurs à la tête de l’Academia Montis Regalis. On est loin d’un ouvrage mineur d’un petit maître, même si on n’y atteint pas l’inspiration d’un Haendel dans ses plus grands opéras." [Source] And if you're wondering what team David Hansen might play on, the answer is after the jump.


Traveling to Innsbruck, David Hansen proudly sports a Boston Red Sox baseball hat. (Photo: Twitter)


No comments:

Post a Comment